All-Logos-OU
All-Logos-OU
All-Logos-OU
Billetterie
Logo de l'Opera Undergound
Image sans aberration chromatique
Concert
Gratuit

Concert en ligne

Musique contemporaine

CNSMD : classe de percussions

mercredi 6 et vendredi 8 janvier

Gratuit

En partenariat avec l’Opéra Underground, les étudiants de la classe de percussions du CNSMD de Lyon invitent à la (re)découverte de compositeurs du XXe siècle, avec un programme où la percussion est exploitée dans une variété de formes, de codes et de langages très singuliers.

Infos pratiques

  • Gratuit
  • Début 12h30
  • Lieu En ligne
  • Durée 1h

LES CODES
Le code est le modèle d’une série de conventions de communication dont on postule l’existence pour expliquer la possibilité de transmission de certains messages.

 

 

Mátyás Wettl – Nocturne – 2015
Dans ce Quatuor pour 16 interrupteurs et 16 lampes (ou autres sources lumineuses), le matériel musical se compose uniquement de sons produits par des interrupteurs scintillants. Mais lorsque les musiciens allument et éteignent les lampes, l’image se révèle être une autre dimension importante de la pièce, qui n’est plus seulement œuvre d’art musicale, mais aussi audiovisuelle.

Francesco Filidei – I funerali dell’anarchico Serantini – 2006
Commande de la Fondation Royaumont, cette œuvre rend hommage à l’une des nombreuses victimes de la répression policière en démocratie, décédé en mai 1972 en Italie. Les six musiciens observent le public ; le procès débute. Sans autres instruments que leur propre corps, ils font entendre leur masque et leurs mains.

Iannis Xenakis – Okho  – 1989
Dans cette pièce écrite pour trois percussionnistes et trois djembés, Xenakis emploie non seulement les structures rythmiques, mais aussi différentes modalités d’interprétation et les nombreuses séries des sons-couleurs que ces instruments peuvent produire. L’œuvre débute par un rythme simple, avant de procéder par des rythmes et changements qui, peu à peu, deviennent complexes, jusqu’à un « quasi-unisono » final.

Philippe Hurel – Ritual Trio – 2018
Philippe Hurel se tourne ici vers la miniature et met en avant des instruments aux hauteurs indéfinies (temple blocs, tambour de bois, métaux divers sans hauteur fixe, peaux, objets percussifs variés …). Ces Trois miniatures pour trois percussionnistes revêtent un caractère hiératique dicté par des événements personnels récents, et aussi par l’intérêt grandissant que le compositeur, à plus de 60 ans, porte au domaine du sacré.

John Cage – Third Construction  – 1941
Ecrit pour quatre percussionnistes, la structure rythmique de Construction est de 24 fois 24 mesures. Dans chaque partie, la structure des phrases suit une série de proportions différentes, chacune étant une rotation de l’autre. Les instruments utilisés sont les hochets, les tambours, les boîtes de conserve, les claves, les cloches de vache, le rugissement du lion, la cymbale, le cliquet, le téponaxtle, les quijades, l’appel du cricket et la conque.

Avec :
Lorenzo Manquillet, Paul Gohier, Lucas Messler, Elouan Quelen, Louis Domallain, Yi-Hsuan Chen, Pin-Cheng Chiu, Victor Lodéon, Louis Lebreton, Félix Leclerc – percussions, Minh-Tâm Nguyen et Hsin-Hsuan Wu – préparation musicale